ESSAYS

Achille Bonito Oliva

Donald Kuspit

Peter Frank


Contact

Directions

Page d'accueil



Introduction
Traductions

telephone
Arte Communications
+(39) 041.526.4546

COULEUR, CHOC ESTHÉTIQUE ET NON-DUALISME : LES SUITES SPECTRA D’ADI DA SAMRAJ
par Donald Kuspit

Adi Da Samraj semble pouvoir manipuler à volonté couleurs et formes, les combiner et les recombiner en d’inépuisables configurations. On dirait que les images se construisent et se «déconstruisent» simultanément, que toutes les parties fusionnent et «défusionnent» sans distinction. Et pourtant, l’on peut instantanément et régulièrement saisir l’ensemble, peu importent les permutations. Protéiforme et unifié à la fois. Les images continuellement changeantes deviennent des expériences omniprésentes devant un «grand écran», des expériences saisissantes sur le plan de la perception, je dirais même cruellement intenses et pourtant toujours équilibrées et sublimement sensorielles.

Les Suites Spectra suggèrent une réalité spirituelle impossible à simuler, une réalité que l’on peut seulement évoquer et expérimenter dans ce que Coleridge appelle les «moments de transcendance», une sorte d’expérience extrême et imprévisible de la conscience, expérience qui peut sembler quasi impossible dans la vie de tous les jours. Dans les Suites Spectra, ces expériences s’unissent coup sur coup comme pour forcer le moment eurêka de la vision. Cependant, la conscience qu’elles communiquent et éveillent est irrésistible en raison de son inévitabilité et de sa spontanéité. Les Suites Spectra sont comme une cocotte-minute visionnaire, mais ce qui est mijoté ici sous haute pression visuelle s’avère une expérience transcendantale. On pourrait conjecturer que, dans une culture de masse à haute pression comme la nôtre, c’est la meilleure façon de réaliser cette expérience transcendantale.

Les Suites Spectra d’Adi Da Samraj inondent et immergent de couleurs et de formes le corps et l’esprit du percepteur, produisant ainsi une pure joie. Pourtant, ces images sont soigneusement balancées dans une structure narrative et communiquent ainsi au percepteur un sentiment d’équanimité et d’équilibre ainsi que des «délices hyper-sensuelles».

Une impression d’évanescence est inscrite dans la beauté artistique d’Adi Da, elle est comme son mouvement constant, elle suggère son caractère éphémère et élusif. On croirait voir l’œuvre changer et se dissoudre devant les yeux, suggérant ainsi qu’il s’agit d’un processus d’interminable métamorphose et qu’elle n’est pas dotée d’une identité et d’une réalité uniques. C’est la victoire imaginative d’Adi Da Samraj d’avoir fait sentir les illusions créées par des points de vue divergents, d’avoir créé des effets libérateurs sur le plan émotionnel au moment où les illusions et les effets coïncident esthétiquement dans la psyché du percepteur mis en état de choc.  .

Tiré de «Color, Aesthetic Shock, and Non-Dualism :
The Spectra Suites of Adi Da Samraj».
(Publié dans The Spectra Suites d’Adi Da Samraj, New York,
Welcome Books, 2007.)

Copyright © 2007 de Donald Kuspit


Le critique d’art Donald Kuspit est professeur d’histoire et de philosophie de l’art au State University de New York à Stony Brook. Il contribue des articles aux revues Artforum, Sculpture et New Art Examiner et est le directeur de la revue Art Criticism. En 1997, il reçoit de la «National Association of Schools of Art and Design» le «Lifetime Achievement Award» pour sa contribution remarquable aux Arts visuels. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’art contemporain, dont l’ouvrage récent intitulé Mel Ramos Pop Art Fantasies : The Complete Paintings (2004).

 

Télécharcher le texte entier de cet article - PDF


EXPOSITIONADMINISTRATIONADI DA SAMRAJPRESSEÉVÉNEMENTSLIVRES / CATALOGUES